Nos réalisations

Solutions "Problème de santé"

Une Femme de 42 ans, ayant souffert d’une dépression il y a 4 ans, a été acceptée en décès , PTIA, IPT et ITT avec une exclusion de la pathologie en IPT et ITT.

Solutions "Seniors"

Une Femme de 71 ans souhaitant emprunter 35 000 € pour des travaux de rénovation, souffre d’une pathologie chronique. Son dossier d’assurance a été accordé avec une surprime de 20 %.

Solutions "Professions"

Un Homme, 42 ans, chirurgien dentiste, a été assuré avec une garantie d’invalidité professionnelle, ainsi, le capital sera remboursé en totalité à la banque, s’il perd un pouce par exemple.

Solutions "Sports"

Un Homme, 40 ans, pratique la course automobile en amateur. Son dossier a été accepté avec toutes les garanties, moyennant une surprime de 10 € pour 1000 € empruntés.

Solutions "Capitaux élevés"

Une femme de 39 ans, emprunte 2 millions d'euros pour acheter une pharmacie. Elle est acceptée au tarif normal, en 20 jours seulement.

Assurance de prêt « Seniors »

Passé 60 ans, pouvoir emprunter dépend de la possibilité de souscrire une assurance de prêt qui pourrait rembourser directement le prêt à la banque en cas de décès, de survenance d’invalidité ou bien les échéances de l’emprunt en cas d’incapacité de travail. L’assurance groupe de votre banque est généralement accessible avec un âge à l’adhésion de 65 ans et un âge en fin de prêt de 70 ans.

Les pouvoirs publics se sont penchés sur la problématique de l’adaptation de l’habitat au vieillissement de la population. Le rapport remis par Mme Boulmier en 2010 à M. Benoist Apparu, en présence de Mme Nora Berra, secrétaire d’Etat alors chargée des Aînés, propose une politique de prévention ainsi que des dispositifs d’accompagnement dans l’adaptation du logement. Les nombreuses propositions pointent le repérage des difficultés, la structuration d’une offre adaptée, le financement des travaux d’adaptation et la levée des obstacles réglementaires.

Le premier problème, on le voit tout de suite, est l’âge : pourquoi être limité dans ses projets, par exemple de rénovation de votre maison, si vous avez 66 ans ou plus et ne pouvez alors être assuré par l’assurance groupe de la banque ?

Le second obstacle est votre état de santé : un traitement pour le diabète ou encore une fracture il y a quelques années et l’assureur groupe vous refuse toute garantie.

Pourquoi faire appel à un courtier en assurance de prêt ?

Premier avantage : un courtier connaît parfaitement les rouages des différentes compagnies d’assurance avec lesquelles il travaille et vous conseillera au mieux pour choisir celle qui vous permettra d’assurer votre prêt du début jusqu’à la fin de votre projet en toute sécurité. En effet, les compagnies d’assurance individuelle se sont adaptées au marché des seniors et proposent aujourd’hui des garanties très larges : vous pouvez être couvert de 85 ANS A L’ADHESION, JUSQU’A 90 ANS A LA FIN DU PRET.

Deuxième avantage : que vous empruntiez pour quelques travaux ou bien pour un achat plus conséquent, il sera à même de trouver la compagnie qui vous demandera le moins de formalités médicales. Pourquoi faire compléter des rapports médicaux par votre médecin quand parfois, un questionnaire de santé peut suffire ? La liste des formalités médicales demandées varie d’une compagnie à l’autre, en fonction de l’âge de l’assuré et des capitaux à couvrir. Rappel : toute fausse déclaration sera immédiatement sanctionnée, par une annulation pure et simple de votre couverture d’assurance, en cas de sinistre.

Troisième avantage : le système d’assurance individuelle permet d’étudier avec précision votre dossier médical, ainsi, les garanties proposées pourront être supérieures à celles d’une assurance groupe, car individuelles. Là où l’assureur groupe vous aurait notifié un refus de garantie, un assureur individuel pourrait vous accorder les garanties essentielles : décès et perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA : garantie possible jusqu’à 65 ans). En cas de réponse positive sur votre questionnaire médical, il pourra vous être appliqué une  surprime ou exclusion sur les suites et conséquences de votre souci de santé. Aucune règle ne s’applique en la matière ; il s’agit d’étude au cas par cas, donc de possibilités élargies d’acceptation pour assurer votre prêt.

Si vous souhaitez une étude personnalisée, cliquez sur le lien.

Quelques exemples de solutions apportées à nos clients* :

 Une Femme de 71 ans souhaitant emprunter 35 000 € pour des travaux de rénovation, souffre d’une pathologie chronique. Son dossier d’assurance a été accordé avec une surprime de 20 %.

 Un Homme de 77 ans emprunte 11 864 € pour l’aménagement de sa maison. Il a été accepté pour la garantie décès au tarif normal.

 Un Femme de 74 ans souhaite une assurance pour 59 000 € pour garantir le capital restant dû de son prêt qui ne pouvait plus être assuré par sa banque. Elle a été acceptée au tarif normal, sans surprime ni exclusion.

 * ces informations nous ont été transmises par les clients, avec leur accord. Elles ne peuvent en aucun cas préjuger du résultat de l’étude d’autres cas.