Refus d’assurance de prêt immobilier

Le refus d’assurance peut compromettre votre projet immobilier

Vous avez un projet d’investissement immobilier et vous cherchez un financement auprès de votre banque. Votre conseiller est confiant : votre dossier a de bonnes chances d’aboutir. Lors du dernier rendez-vous, il a abordé la question de l’assurance de prêt, qui vous couvre en cas de décès, d’invalidité et d’arrêt de travail. Il vous a proposé le contrat groupe de la banque et vous a communiqué pour cela tous les documents mentionnant les garanties et les coûts ainsi qu’un questionnaire de santé à compléter. Et là le parcours du combattant commence si vous avez  une ou plusieurs réponses positives dans votre questionnaire.

L’assurance groupe, comme son nom l’indique, permet de mutualiser les risques d’assurance pour l’ensemble des adhérents, de 18 à 65 ans, pour la plupart des organismes financiers. Si les réponses que vous avez données dans votre questionnaire, ne rentrent pas dans la « moyenne » attendue par l’assurance groupe, on peut vous signifier un refus ou des surprimes. Cela remet en cause votre projet.

Que faire en cas de refus d’assurance de prêt immobilier ?

Dans le cas, plutôt rare, d’un refus complet de garantie ou de conditions qui ne vous conviennent pas (prix trop élevé et/ou exclusions) pour votre prêt immobilier, vous pouvez opter pour un contrat individuel spécifique. Rendez-vous chez un courtier d’assurance de prêt qui recherchera pour vous la meilleure garantie au meilleur prix. Ces contrats individuels sont faits sur mesure et tiennent compte de votre état de santé au moment de la souscription du contrat. Vous êtes couvert pour les risques de santé  que vous avez déclarés dans vos questionnaires.

 

refus assurance pret immobilier